Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 19:16

MISE AU POINT SUR L’ATTEINTE CONTRE MON IMAGE PAR LE GROUPE JEUNE AFRIQUE

54491_488147311224841_1867607337_o-copie-1.jpg 

Par Franklin NYAMSI

Agrégé-Docteur en philosophie

Universités de Rouen et Lille 3

Mesdames, Mesdemoiselles et Messieurs,

J’ai appris  aux premières heures du matin du 24 décembre 2012, au hasard d’une conversation tardive avec un ami résidant en Autriche, que ma photo figurait à la première page des Actualités de Jeune Afrique, parlant des poursuites judiciaires intentées par un groupe d’associations camerounaises de la diaspora contre M. Franck BIYA, fils aîné de Paul BIYA, président de la République du Cameroun.

Ayant aussitôt pris le soin de vérifier ladite information, je suis tombé en effet avec stupéfaction et indignation sur le fait relaté par la page dont le lien est le suivant :

http://www.jeuneafrique.com/Article/DEPAFP20121223164911/cameroun-paul-biya-justice-francaise-conseil-des-camerounais-de-la-diasporades-associations-veulent-poursuivre-franck-biya-devant-les-tribunaux-francais.html

L’information date, selon les indications qui y figurent, du 23 décembre 2012 à 17h 02’. Il apparaît clairement que c’est bel et bien mon image, dont de nombreuses illustrations existent sur le web, notamment sur ma page professionnelle en tant que chercheur de l’Université de Lille3 (http://stl.recherche.univ-lille3.fr/sitespersonnels/nyamsi/accueilnyamsi.html ), qui a été  et est encore à l’heure où j’écris ces lignes, abusivement présentée, malgré toutes mes protestations, comme celle de M. Franck Emmanuel BIYA que je n’ai jamais rencontré de toute ma vie et qui a sa raison sociale largement aux antipodes de la mienne. Je suis enseignant, lui, apparemment homme d’affaires.

OR, TOUS CEUX QUI ME CONNAISSENT SAVENT MON ENGAGEMENT DANS LA LUTTE POUR LA DEMOCRATIE ET CONTRE LA CORRUPTION EN AFRIQUE.

OR, ET DE PLUS, JE NE SUIS NI DE PRES, NI DE LOIN ASSOCIE AUX DEMARCHES ACTUELLES DES ASSOCIATIONS QUI AURAIENT PORTE PLAINTE A M. FRANCK BIYA

OR, ENFIN, IL EST DE NOTORIETE QUE JE ME SUIS TOUJOURS OPPOSE AUX DERIVES POLITIQUES ET ECONOMIQUES DU REGIME BIYA, DE 1992 A NOS JOURS, ET TOUJOURS EN MON NOM PROPRE, SANS PSEUDONYME. JE SUIS LOIN DE CONNAITRE LES MAINS QUI  TIRENT LES FICELLES DE CETTE AFFAIRE DANS L’OMBRE.

 

Je n’accepterai donc jamais que mon image soit associée à celle d’un régime notoirement prévaricateur et corrompu comme celui de M. Paul BIYA.

J’ai décidé en conséquence de faire constater cette flagrante atteinte à mon image par Me BERNARD DUCROCQ, Huissier de Justice sis au 2 Place Aristide BRIAND, à Elbeuf sur Seine, CP 76502, France, ce lundi 24 décembre 2012 dès 14h30’. Le constat s’est avéré en bonne et due forme concluant.

Fort de mon droit, J’adresserai au Groupe Jeune Afrique dans les prochaines heures, une lettre officielle de demande de réparation amiable du préjudice moral et du risque auxquels cette atteinte grave à mon image et à ma sécurité m’astreignent.

Faute de réaction positive à cette demande de rectification et de réparation urgentes de l’entorse ainsi faite à ma dignité de personne et à ma probité, j’intenterai dans les 48 prochaines  une action auprès du Tribunal Correctionnel de Paris contre le Groupe Jeune Afrique, afin que justice soit promptement rendue.

 

 

Fait à Rouen, ce lundi 24 décembre 2012

Franklin NYAMSI

Professeur Agrégé de Philosophie, Université de Rouen

Docteur et Chercheur de l’Université Charles de Gaulle Lille 3

http://stl.recherche.univ-lille3.fr/sitespersonnels/nyamsi/accueilnyamsi.html

 

Partager cet article

Repost 0
Published by professeurfranklinnyamsi@over-blog.com
commenter cet article

commentaires